Marre des SSII, comment contacter directement les entreprises?

Mammouth du PHP | 661 Messages

20 juin 2010, 13:58

goffeur a écrit :Mais, cela laisse une porte ouverte à certaines sociétés "charlatantes" qui n'ont plus aucune considération pour le salarié et qui n'apporte aucune valeur ajoutée.

tu auras beau demander tout ce que tu veux aux politiques, tant que ceux-ci regrouperons le plus grand pourcentage de crabes ... ils ne feront rien pour mettre des battons dans les roues de leurs acolytes !

Cela dit, il y aura toujours des escrocs, dans tous les domaines !... à toi de faire en sorte de ne pas être considéré comme tel !... et il existe suffisamment de moyens mis à ta disposition , surtout dans notre métier, pour te protéger et protéger tes clients !

Avatar de l’utilisateur
ViPHP
ViPHP | 3288 Messages

21 juin 2010, 19:01

Pour ce qui est du monde du travail, il suffit d'être le miroir des gens pour qui on bosse pour que ca soit supportable, si on vous fait du tort, vous leur faites du tort, si on vous traite bien, vous les traitez bien, oeil pour oeil et dent pou dent c'est ce qui marche le mieux et ce qui se rapproche le plus de la justice dans l'univers pro, c'est triste mais c'est ainsi.

Mon premier employeur m'a engagé pour développer un back-office complexe, et lié directement à un logiciel de compta, et qui génère le front-office, projet qui devait être fini avant que je soit embauché, je travaille un an comme un dingue on me promet des vacances au bout d'un an, je fini le boulot je prend des vacances, je reviens, on me licencie... ce qui ne les a pas empêcher de vendre ce que j'ai fait, bien entendu.

Et j'en ai quelques autres comme ça à raconter, ce qui fait que maintenant avec une dizaine d'année d'expérience et un cv bien rempli, je cherche plus à faire de concessions, si les employeurs tentent ne serait-ce qu'une seconde de faire un truc louche, je me tire, si les recruteurs me prennent pour un guignol je les remet en place, et ça marche pas trop mal, quand on a la chance de tomber sur des gens raisonnables et qu'on a pas à se battre pour avoir ce qu'on doit avoir, ce qui est le cas de mon employeur actuel, c'est finalement payant d'avoir su jeter les gens qui ne méritaient pas que je travaille pour eux :)
Frankiz Daniel : fait du php depuis que ca existe ou presque :)

goffeur
Invité n'ayant pas de compte PHPfrance

22 juin 2010, 14:40

Je pensais à une solution pour se débarrasser des ssiis "charlatantes". Ça parait simple, il suffirait que tous les ingénieurs ne répondent plus à leurs appels et ne remplissent plus ces dossiers de compétences. Après tout, elles sont apparues parce que les gens ont commencés à leur faire confiance pour leur trouver du travail. Mais aujourd'hui avec tous les moyens que nous offre Internet, pourquoi encore passer par eux ? Notre CV sur un site (e.g. anpe.fr) devrait suffire. Mais pourquoi n'y ai-je pas pensé plus tôt, je suis vraiment idiot ?

Yopl
Invité n'ayant pas de compte PHPfrance

19 août 2011, 17:48

Salut
je voudrais juste préciser que si les SSII existent, c'est parce que les clients finaux ne veulent pas embaucher...! Les SSII ne "volent"pas les emplois chez les clients finaux, elles répondent au besoin de flexibilité des entreprises. Qu'on soit pour ou contre c'est autre chose.
De plus, les SSII proposent des contrats en CDI, donc de vrais contrats de travail qui sont, malgré tout, bien meilleurs que de l'interim ou des CDD

Mammouth du PHP | 19627 Messages

19 août 2011, 18:21

Yopl a écrit :Salut
je voudrais juste préciser que si les SSII existent, c'est parce que les clients finaux ne veulent pas embaucher...! Les SSII ne "volent"pas les emplois chez les clients finaux, elles répondent au besoin de flexibilité des entreprises. Qu'on soit pour ou contre c'est autre chose.
De plus, les SSII proposent des contrats en CDI, donc de vrais contrats de travail qui sont, malgré tout, bien meilleurs que de l'interim ou des CDD

Pas faux, mais trop souvent pas tout à fait exact non plus.

Beaucoup de SSII offrent effectivement une forme d'interim de luxe. Mais beaucoup pratiquent aussi quelque chose de beaucoup moins heureux en contournant plus ou moins habilement la législation et faisant une chose strictement interdite par le code du travail : le prêt de main d'oeuvre a titre lucratif. En outre, peu de SSII produisent quoi que ce soit, elle fournissent de la main d'oeuvre, point barre. En cas de fin de mission pour un collaborateur, si aucune nouvelle mission n'est disponible, ce dernier subit une pression anormale destinée tout à fait officieusement à l'inciter à dégager le terrain : incitation à liquider ses congés, frustrations en tous genres avec éventuellement, si les perspectives de contrats ne sont pas bonnes, une incitation à la démission.

Donc oui, à la base les SSII répondent à un besoin de souplesse des entreprises qui ne peuvent pas forcément se permettre d'avoir un service informatique à plein temps toute l'année. Mais il y a trop d'abus.
Codez en pensant que celui qui maintiendra votre code est un psychopathe qui connait votre adresse :axe:

Invité
Invité n'ayant pas de compte PHPfrance

20 nov. 2011, 22:07

=D> =D> tout à fait daccord que les mises à jour des offres d'emploi ne sont pas effectuées régulièrement ; que la recherche d'emploin revêt de plus en plus un caractère commercial (par le biais dinternet) et que l'Etât finit de déléguer ses tâches d'accompagnement vers l'emploi, autrefois assignées secteur public et au pol emploi notamment ; le site trovit (juste de quoi noyer le poisson) emploi semble être une véritable tarte à la crème et il y en aurait d'autres...

Que les développeurs informatiques jubilent à penser qu'il n'y ait de perspectives que pour eux et s'enthousiastent à récupérer le cadavre du pole emploi, je trouve cela médiocre !

Mammouth du PHP | 19627 Messages

21 nov. 2011, 07:45

Invité a écrit :Que les développeurs informatiques jubilent à penser qu'il n'y ait de perspectives que pour eux et s'enthousiasment à récupérer le cadavre du pole emploi, je trouve cela médiocre !

:shock: De quoi tu parles au juste monsieur l'anonyme ???
Codez en pensant que celui qui maintiendra votre code est un psychopathe qui connait votre adresse :axe:

Michael.Serignac
Invité n'ayant pas de compte PHPfrance

20 nov. 2012, 18:03

Bonjour,

Beaucoup de gens en ont marre des ssii ! Effectivement, ils ont l'impression d'être tout simplement exploités !
Mais il existe des solutions alternatives ! Tu peux déjà essayer de devenir interne dans la société dans laquelle ta SSII t'a placée !
Les contrats de travail l'interdisent, mais lorsque le client en question demande à te recruter, des arrangements voient le jour ! Par exemple, le client recrute un consultant de telle ssii et en contrepartie le client s'engage à en prendre deux autres en prestation de la même ssii !!!
Sincèrement, cela arrive bien plus fréquemment que vous ne le pensez. Après, il faut évidemment être bon car le client se garde toujours les meilleurs éléments !!
Après, tu as une deuxième solution très intéressante financièrement ! Tu peux monter ta propre société et devenir indépendant ! A ce moment là, plus de ssii sur le dos, tu deviens ton propre patron ! 8-)
Après, c'est vrai que ce n'est pas toujours évident à réaliser, mais il existe maintenant des offres de sociétés (voir SS2Ideal.fr : devenir indépendant) qui te proposent de s'occuper de tout pour créer la société et trouver les missions ! Ca devient du coup bien plus confortable et surtout, tu peux à peu près doubler ton salaire en agissant de la sorte :!

Alors gardez espoir, rien n'est insoluble !

Bon courage !

ViPHP
ViPHP | 5876 Messages

20 nov. 2012, 19:01

Bonjour,

Comme indiqué précédemment, il ne suffit pas de trouver l'origine des offres proposées par les SSII, et d'y postuler pour trouver du travail. Le profil de l'entreprise proposant des missions via des SSII est principalement une grosse entreprise, qui veut faire faire un travail purement technique, en général à faible valeur technologique ou innovative. En somme c'est pour pondre du code.
Ces entreprises ont besoin de ces personnes là en général sur des projets ponctuels (de quelques mois ou au pire quelques années), mais ne veulent pas prendre le risque d'embaucher en CDI pour cela, et ne peuvent pas embaucher en CDD à cause des contraintes y afférant. Donc ces entreprises préfèrent payer plus cher pour moins de contrainte.

Ceci dit, cela ne convient pas à toutes les structures, et les PME en général préfèrent embaucher (pour contrôler leur recrutement, pour maintenir la cohésion des équipes). Par contre ne vous attendez pas à ce que ce soit facile, il faut:
  • Envoyer des candidatures spontanées (une PME n'a pas nécessairement les ressources pour faire de la recherche de candidats)...
  • ... beaucoup de candidatures spontanées (il est rare de tomber sur le créneau dans lequel les boites visées cherchent des candidats)
  • Être calé sur de nombreux domaines (une PME ne peut pas se payer un admin réseau+un admin système+un admin DBA+un dev Symphony+un dev HTML/CSS+un dev JS+un graphiste+un designer)
  • Être motivé
  • Être prêt à bosser dur pour pas cher sans se plaindre et pour une durée incertaine :) (on ne paye pas les heures sup dans une PME)

C'est un choix à faire, personnellement le mien se porte vers les PME, mais c'est un choix. J'ai beaucoup de mes anciens collègues ou anciens camarades de promotion qui eux ont fait le choix de la stabilité. Ils n'ont pas eu à se casser le c.. pour trouver du travail, ils ont un salaire correct, et on ne leur demande rien de plus que d'être là à 9h et de ne pas repartir avant 18h. Et comme le dit Michael.Serignac, c'est un tremplin vers les clients.

Bref, les SSII répondent à un besoin aussi bien des entreprises (facilité d'embauche, flexibilité) que des employés (facilité de recherche, stabilité) (paradoxalement elles répondent à la flexibilité et à la stabilité en même temps ! ;)). Mais il reste un boulevard en marge de leur offre (PMEs, Travailleur indépendant, portage salarial) pour ceux qui sont prêts à en accepter les sacrifices.

Cordialement

ViPHP
ViPHP | 2285 Messages

21 nov. 2012, 12:44

En complément de la réponse de Sékiltoyai, les PME passent souvent par des cabinets de recrutement pour trouver les compétences dont elles ont besoin (ça leur coûte assez cher, mais finalement le coût est compensé par un meilleur niveau de sélection à l'entrée).

Les cabinets de recrutement sont des intermédiaires dans la recherche d'emploi, mettant en relation offre et demande. Ils peuvent être de précieux alliés pour le chercheur de job :-)
if(!@work()){ Nespresso(); } else { what(); }
______________________________

ViPHP
ViPHP | 5876 Messages

21 nov. 2012, 14:47

Calimero a écrit :Les cabinets de recrutement sont des intermédiaires dans la recherche d'emploi, mettant en relation offre et demande. Ils peuvent être de précieux alliés pour le chercheur de job :-)

Oui, et le réseau ! Très important le réseau !
(ce n'est pas pour rien que je bosse dans le domaine du réseau ! ))

ViPHP
ViPHP | 2566 Messages

21 nov. 2012, 14:58

Sékiltoyai a écrit :...
* Être prêt à bosser dur pour pas cher sans se plaindre et pour une durée incertaine :) (on ne paye pas les heures sup dans une PME)
...

Parce qu'il y a des boites qui payent des heures sup pour des informaticiens ?
A part éventuellement du salaire déguisé en heures sup défiscalisées, ca ne cours pas les rues dans les ssii... sauf si le client payent.

Réponse de mon patron à qui je demandais un repos compensateur : "Je ne peux pas refuser, mais je te déconseille de le prendre". Et ce n'était pas dans une PME.

Autrement, les boites croient toujours avoir une surcharge temporaire de travail pour le développement d'un projet et utilisent donc les services d'une ssii. Elles oublient juste qu'après, il y aura un autre projet et ainsi de suite.

J'ai vu un post ou il était question de charlot dans les ssii. Il faut plutôt parlez de gens sans les compétences pour effectuer leur mission. J'ai été envoyé par une ssii faire une mission sur as400 en rpg, j'ai eu droit à 2 jours de formation par un collègue sans accès à un as400. Difficile de ne pas être un charlot dans ces condition. Sans parler de la formation qui se transforme en auto-formation via la lecture de doc à l'agence.

ViPHP
ViPHP | 5876 Messages

21 nov. 2012, 15:54

Mazarini a écrit :Parce qu'il y a des boites qui payent des heures sup pour des informaticiens ?
A part éventuellement du salaire déguisé en heures sup défiscalisées, ca ne cours pas les rues dans les ssii... sauf si le client payent.

Non, en effet, mais aux dires d'un bon ami qui travaille en SSII, si tu te contentes de tes 40h par semaine + éventuellement quelques rush, ça suffit ! ;)

Mazarini a écrit :Autrement, les boites croient toujours avoir une surcharge temporaire de travail pour le développement d'un projet et utilisent donc les services d'une ssii. Elles oublient juste qu'après, il y aura un autre projet et ainsi de suite.

Oui, mais elles ne savent pas si dans 20 ans elles auront encore des projets, qui plus est sur les mêmes technos !

Mazarini a écrit :J'ai vu un post ou il était question de charlot dans les ssii. Il faut plutôt parlez de gens sans les compétences pour effectuer leur mission. J'ai été envoyé par une ssii faire une mission sur as400 en rpg, j'ai eu droit à 2 jours de formation par un collègue sans accès à un as400. Difficile de ne pas être un charlot dans ces condition. Sans parler de la formation qui se transforme en auto-formation via la lecture de doc à l'agence.

Oui, le gonflage de CVs, c'est courant en effet. Mais bon, quand on fait appel à une SSII on sait la qualité qu'on obtient: du code crade par des gens pas nécessairement compétents dans le domaine ciblé ! ;)

Mammouth du PHP | 19627 Messages

21 nov. 2012, 16:45

Pour les SSII, il est important de bien comprendre un élément clé : dans la grande majorité des cas, ce ne sont que de simple marchands de barbaque qui contournent plus ou moins habilement la loi pour faire quelque chose qui est strictement interdit par le code du travail : le prêt de main d’œuvre à titre lucratif. En d'autres termes, une SSII est un intermédiaire qui loue de la main d’œuvre mais qui ne produit généralement rien. Dans de rares cas, ils sont également éditeurs en parallèle, mais ce sont des cas ponctuels plus rares.

Lorsqu'une SSII se targue d'être spécialisée dans un domaine spécifique, il y a de quoi rire parce qu'en réalité, la spécialité d'une SSII dépend des spécialités de ses collaborateurs. Mais leur problème est de trouver des missions, donc de vendre du service si possible dans le domaine de spécialité des collaborateurs, mais parfois, ils prennent ce qui passent et envoie des collaborateurs au casse-pipe sur des activités qu'ils ne connaissent pas. J'ai eu deux cas dans une SSII où j'avais bossé : un entretien chez un client grand compte : fort heureusement pour moi, le commercial m'avait montré le CV qu'il avait préparé me concernant pour ledit client, CV sur lequel j'ai eu la surprise d'apprendre que j'étais un spécialiste dans je ne sais plus quelle techno Microsoft. Lorsque je le lui ai fait observer, il a bafouillé un peu prétextant une erreur de copier/coller. Mais j'ai ensuite fait un truc qu'il ne devait certainement pas imaginer : lorsqu'on était dans le bureau du client et que ce dernier a commencé à parcourir mon CV, j'ai immédiatement signalé les « erreurs de copies », et curieusement, on a pas eu la mission... Et plus tard, un deuxième cas où on j'ai accompagné un autre commercial chez un autre grand compte pour faire, ce que j'ai découvert une fois sur place, entre 50 et 70% de Natural (un langage proche du cobol), 20 à 40% pour faire des macros Excel et le reste (ça fait pas lourd) de PHP. J'ai bien entendu dit au client que je n'étais non seulement pas du tout qualifié pour ça mais également pas intéressé non plus et quand nous sommes sortis, j'ai passé au commercial une soufflante maison.

Un autre problème qui se pose dans les SSII : il n'y a quasiment pas de perspectives à long terme et on ne peut pas bâtir grand chose de durable. Les embauches sont le plus souvent faites sur mission. On constitue une équipe qui tiendra le temps de la mission. Une fois la mission terminée, si on est pas gentiment poussé vers la porte par des méthodes parfois très discutables, tout le travail d'équipe qui a été construit est purement et simplement balancé à la poubelle. Pour une prochaine mission éventuelle, il faudra recommencer, reconstruire une équipe, retrouver les liens entre les personnes, replacer les affinités techniques autant que personnelles pour une efficacité optimale... le temps de cette nouvelle mission, et on recommence...

Quant aux cabinets de recrutement, les bons sont très rares. Je reçois depuis plusieurs mois entre 1 et 3 sollicitations quotidiennes et je commence à être assez bien rôdé pour faire un filtrage sévère, certaines agences ayant même carrément abouti en liste noire, leurs messages étant automatiquement classés en spam. Ils devraient en théorie faire le lien entre le besoin d'un client et les qualification des profils (disponibles ou non), mais beaucoup font de la prospection pour se constituer des banques de profils les plus larges possibles histoire de se faire mousser auprès de clients éventuels. Et combien de fois il m'est arrivé de poser des questions précises sur tel ou tel aspect de son client et me suis entendu répondre « Ha heu.. je n'ai pas tout les détails sur ce point, il faudra que je demande » et je n'obtiens en fin de compte jamais la réponse. Depuis relativement récemment, je n'accepte plus aucun entretien chez eux, marre de me faire prendre pour une bille, d'autant moins que je ne suis pas à la recherche d'une nouvelle place. Les authentiques chasseurs professionnels dans ce domaine sont rarissimes, à ce jour, je n'en ai jamais croisé un seul. Les autres font du chiffre, et fonctionnent à la commission, peu importe la réelle qualité de leur travail.

Reste donc le recrutement direct par l'entreprise dite « client final », c'est moins évident, il faut rester en alerte sur l'actualité des entreprises ciblées où on aimerait travailler, éventuellement soigner son réseau de relations pour être informé si une opportunité se présente par ses contacts internes (ou proches) si on en a. C'est plus difficile, plus long, mais sur le long terme, ça peut s'avérer beaucoup plus intéressant et on peut envisager des perspectives professionnelles à long terme plus évidentes.

My 2¢

Note aux recruteurs : si vous n'êtes pas d'accord avec mes propos, prouvez-moi que je suis dans le faux avec des arguments objectifs et vérifiables, et même là, ça ne fera que vous accréditer parmi les rares qui sont valables.
Codez en pensant que celui qui maintiendra votre code est un psychopathe qui connait votre adresse :axe:

Avatar de l’utilisateur
ViPHP
ViPHP | 3288 Messages

21 nov. 2012, 18:27

Cyrano a écrit :Pour les SSII, il est important de bien comprendre un élément clé : dans la grande majorité des cas, ce ne sont que de simple marchands de barbaque qui contournent plus ou moins habilement la loi pour faire quelque chose qui est strictement interdit par le code du travail : le prêt de main d’œuvre à titre lucratif. En d'autres termes, une SSII est un intermédiaire qui loue de la main d’œuvre mais qui ne produit généralement rien. Dans de rares cas, ils sont également éditeurs en parallèle, mais ce sont des cas ponctuels plus rares.

Lorsqu'une SSII se targue d'être spécialisée dans un domaine spécifique, il y a de quoi rire parce qu'en réalité, la spécialité d'une SSII dépend des spécialités de ses collaborateurs. Mais leur problème est de trouver des missions, donc de vendre du service si possible dans le domaine de spécialité des collaborateurs, mais parfois, ils prennent ce qui passent et envoie des collaborateurs au casse-pipe sur des activités qu'ils ne connaissent pas. J'ai eu deux cas dans une SSII où j'avais bossé : un entretien chez un client grand compte : fort heureusement pour moi, le commercial m'avait montré le CV qu'il avait préparé me concernant pour ledit client, CV sur lequel j'ai eu la surprise d'apprendre que j'étais un spécialiste dans je ne sais plus quelle techno Microsoft. Lorsque je le lui ai fait observer, il a bafouillé un peu prétextant une erreur de copier/coller. Mais j'ai ensuite fait un truc qu'il ne devait certainement pas imaginer : lorsqu'on était dans le bureau du client et que ce dernier a commencé à parcourir mon CV, j'ai immédiatement signalé les « erreurs de copies », et curieusement, on a pas eu la mission... Et plus tard, un deuxième cas où on j'ai accompagné un autre commercial chez un autre grand compte pour faire, ce que j'ai découvert une fois sur place, entre 50 et 70% de Natural (un langage proche du cobol), 20 à 40% pour faire des macros Excel et le reste (ça fait pas lourd) de PHP. J'ai bien entendu dit au client que je n'étais non seulement pas du tout qualifié pour ça mais également pas intéressé non plus et quand nous sommes sortis, j'ai passé au commercial une soufflante maison.

Un autre problème qui se pose dans les SSII : il n'y a quasiment pas de perspectives à long terme et on ne peut pas bâtir grand chose de durable. Les embauches sont le plus souvent faites sur mission. On constitue une équipe qui tiendra le temps de la mission. Une fois la mission terminée, si on est pas gentiment poussé vers la porte par des méthodes parfois très discutables, tout le travail d'équipe qui a été construit est purement et simplement balancé à la poubelle. Pour une prochaine mission éventuelle, il faudra recommencer, reconstruire une équipe, retrouver les liens entre les personnes, replacer les affinités techniques autant que personnelles pour une efficacité optimale... le temps de cette nouvelle mission, et on recommence...

Quant aux cabinets de recrutement, les bons sont très rares. Je reçois depuis plusieurs mois entre 1 et 3 sollicitations quotidiennes et je commence à être assez bien rôdé pour faire un filtrage sévère, certaines agences ayant même carrément abouti en liste noire, leurs messages étant automatiquement classés en spam. Ils devraient en théorie faire le lien entre le besoin d'un client et les qualification des profils (disponibles ou non), mais beaucoup font de la prospection pour se constituer des banques de profils les plus larges possibles histoire de se faire mousser auprès de clients éventuels. Et combien de fois il m'est arrivé de poser des questions précises sur tel ou tel aspect de son client et me suis entendu répondre « Ha heu.. je n'ai pas tout les détails sur ce point, il faudra que je demande » et je n'obtiens en fin de compte jamais la réponse. Depuis relativement récemment, je n'accepte plus aucun entretien chez eux, marre de me faire prendre pour une bille, d'autant moins que je ne suis pas à la recherche d'une nouvelle place. Les authentiques chasseurs professionnels dans ce domaine sont rarissimes, à ce jour, je n'en ai jamais croisé un seul. Les autres font du chiffre, et fonctionnent à la commission, peu importe la réelle qualité de leur travail.

Reste donc le recrutement direct par l'entreprise dite « client final », c'est moins évident, il faut rester en alerte sur l'actualité des entreprises ciblées où on aimerait travailler, éventuellement soigner son réseau de relations pour être informé si une opportunité se présente par ses contacts internes (ou proches) si on en a. C'est plus difficile, plus long, mais sur le long terme, ça peut s'avérer beaucoup plus intéressant et on peut envisager des perspectives professionnelles à long terme plus évidentes.

My 2¢

Note aux recruteurs : si vous n'êtes pas d'accord avec mes propos, prouvez-moi que je suis dans le faux avec des arguments objectifs et vérifiables, et même là, ça ne fera que vous accréditer parmi les rares qui sont valables.


Mwahah ça c'est du cyrano pur et dur, i like it :)
Frankiz Daniel : fait du php depuis que ca existe ou presque :)