Progonline : avis et critiques

Mammouth du PHP | 19653 Messages

08 avr. 2011, 11:28

Dans le cas d'une LRAR électronique, tu devrais quand même recevoir l'accusé de réception format papier par courrier postal. Ça peut prendre un peu de temps, interroge la Poste sur le délai.
Codez en pensant que celui qui maintiendra votre code est un psychopathe qui connait votre adresse :axe:

ViPHP
xTG
ViPHP | 7331 Messages

08 avr. 2011, 12:19

Il arrive aussi que la poste ne fasse pas son boulot...
J'ai déjà eu des soucis à propos d'une lettre avec accusé de réception qui n'est jamais arrivé. (pas de date)
Pourtant lors des échanges suivants mon interlocuteur a réussi à me relater une partie du contenu de la dite lettre ce qui prouvait bien qu'il l'avait reçu.
Et dans ce cas là tu peux aller pleurer... A la limite tu peux porter plainte contre la poste mais bon cela n'arrangera pas ton affaire... :/

Petit nouveau ! | 8 Messages

08 avr. 2011, 18:47

Suite à mon message ou je reprenais les grandes lignes de ce qu'Arthur avait écris...Voila encore un message de leur part :

L213-1 du code de la consommation n'est pas valable ici, car nous sommes une entreprise b to b (entreprises à entreprises) nous sommes régit par le droit du Commence et non de la Consommation.
Nous sommes sincèrement navrés mais comme expliqué dans l'email précédant nous ne pouvons pas annuler des paiements passés ou futurs dans le cadre d'un abonnement à nos services, lors de l'achat de l'abonnement vous avez fait une autorisation de prélèvement, nous ne pouvons pas modifier cette autorisation.

Vous pouvez nous répondre à cette adresse, ou bien nous contacter au 0 899 494 394 (1.349 € TTC l'appel + 0.337 € TTC / min).


C'est possible ça ? le code du commerce ne prévoit pas de délai de rétractation ?

Mammouth du PHP | 19653 Messages

08 avr. 2011, 18:52

C'est à un avocat qu'il te faut poser la question, on est pas des juristes ici, mais essentiellement des développeurs.
Codez en pensant que celui qui maintiendra votre code est un psychopathe qui connait votre adresse :axe:

ViPHP
xTG
ViPHP | 7331 Messages

08 avr. 2011, 18:57

Ils sont dans le vrai concernant cet article de loi. A voir si cela s'applique bien dans ton cas cependant...
Es-tu considéré comme une entreprise ?

Source : http://www.forum-entreprise.com/devis-f ... l_52_1.htm

Petit nouveau ! | 8 Messages

08 avr. 2011, 19:22

Etant auto-entrepreneur je pense que oui, malheureusement.

Oui pas de soucis Cyrano, j'ai envoyé un mail à mon avocat avec tout les détails nécessaires.

edit :après une discussion avec la dgccrf : je suis auto-entrepreneur et mon code naf "9511Z Réparation d'ordinateurs et d'équipements périphériques" correspond à de la maintenance informatique. :)

A ce jour leur site ne propose pas de maintenance, il est dit dans la loi :

Selon les termes de l'article L. 121-22 du code de la consommation, les dispositions de l'article L. 121-20 du même code relatives au démarchage et notamment au droit de rétractation ne sont pas applicables aux ventes, locations, locations-ventes ou prestations de services lorsqu'elles ont un rapport direct avec les activités exercées dans le cadre d'une profession.

En effet, les dispositions de l'article L. 121-20 ralentiraient les transactions effectuées de manière habituelle par les professionnels entre eux pour les besoins de leurs entreprises. En revanche, si l'objet du contrat n'a pas de rapport direct avec l'activité professionnelle exercée par l'acquéreur, les dispositions de l'article L. 121-20 sont applicables.

Petit nouveau ! | 1 Messages

26 avr. 2011, 20:22

Bonjour,

J'ai découvert votre forum par hasard, justement pendant que je me demandais si j'allais renouveler mon abonnement sur Progonline. J'y suis inscrit depuis 3 mois, mais j'ai été inscrit sur d'autres plateformes et toutes ce sont avérées trompeuses au moins vis à vis des prestataires. C'est certes mon 1er post, mais je tiens à faire partager mon expérience au sujet de progonline (mais les autres plateformes ne valent pas mieux, sauf qu'elles ne sont pas aussi agressives). En bref, j'ai dépensé en tout et pour tout près de 1000euros, participé à seulement au total à une vingtaine d'appels d'offres dont 4 sur progonline, où finalement peu d'annonces peuvent satisfaire un prestataire "classique" du web, ou alors il faut qu'il réunisse tout ce qui est possible de rencontrer comme spécialité touchant de près ou de loin l'internet. Le 1er était pour la réalisation d'un petit site web très simple, après lui avoir envoyé 2 maquettes je n'ai jamais eu de réponse, et je n'ai découvert que par hasard, dans l'offre faite pour un autre appel d'offre, que le site avait déjà été réalisé par un concurrent sur la plateforme, pourtant sur la plateforme et mon tableau de bord l'appel d'offre était toujours "en attente de proposition des prestataires". Sur un autre appel d'offre, le client annule le projet plusieurs jours après qu'une dizaine de prestataires aient fait une offre, mais Progonline ne rembourse aucun des crédits utilisés sur cet appel d'offre annulé, et surtout, rien ne précisait au futur compétiteur que le projet avait été annulé!!

Alors je me tourne vers leur service technique, qu'on ne pouvait plus joindre par téléphone mais seulement par mail, suggérant que pour le 1er cas ils avaient peut être été contournés, et au lieu de prendre ma remarque au sérieux on me dit qu'ils ne peuvent "rien faire, pas même suspendre un appel d'offre déjà réalisé à la place du client".

Je voudrais bien copier/coller les différentes réponses que j'ai reçu mais souhaitant resté anonyme je crains que le texte ne leur permette facilement de me retrouver dans leurs bases.

Bref, je ne vais pas reconduire mon abonnement chez Progonline ni sur aucune autre plateforme, le tout maintenant sera de savoir comment trouver des clients. :cry:

PS: avec le recul je me demande pourquoi, fort des expériences décevantes précédentes, je n'ai pas fait une petite recherche sur le net pour me faire une idée de la réputation de Progonline avant de m'y abonner, ça m'aurait évité de jeter 250 euros par la fenêtre.

Mammouth du PHP | 1315 Messages

27 avr. 2011, 01:09

Produit : Lettre Recommandée avec Avis de Réception

Donc il s'agit bien d'un recommandée avec avis de réception.
Mais lorsque je clique sur AR donc avis de réception je ne vois nullement de date disant que la lettre à été reçu a tel ou tel date....

Mais même dans ce cas la je ne pourrai jamais prouver qu'ils l'ont bien reçu non ? :D

edit : Ok je vais me renseigner auprès de laposte. Mais logiquement ils peuvent ne pas aller chercher les recommandés non ? dans ce cas la j'aurai pas de preuve non plus de comme quoi ils l'ont bien reçu?

Je m'étais renseigné un moment, et normalement, tu dois quand même avoir des retours. C'est une protection. Enfin, ça reste à voir, mais j'avais vu que pour résiliation d'un bail de logement privé, la date légale est celle du 1er passage du facteur, contrairement aux autres cas où c'est la date du retrait. Bon, c'est la jurisprudence qui veut ça, mais tu dois certainement recevoir ta lettre avec une mention 'destinataire inexistant' ou je ne sais quoi. Cela doit te permettre, devant un tribunal, de bien dire "voilà, la lettre comme vous le voyez, a été adressé à la bonne adresse, à la bonne adresse, mais n'a jamais été accepté", et ainsi commencer à démontrer une mauvaise foi de l'autre parti, qui devra à son tour justifier son impossibilité à recevoir la lettre. Sinon, ça me semble trop facile, tu refuses tous les couriers chez toi, et tu n'as plus d'impôts à payer, tes créanciers ne peuvent plus rien contre toi ... Et puis quoi encore. Sinon, la méthode ultime, c'est de passer par un huissier, qui fera le déplacer lui-même et là, il n'a pas interêt à déc**ner le mec !

Sinon, je ne comprends ... C'est ahurissant de payer des propositions commerciales ... On ne devrait payer qu'une commission si et seulement si on remporte le marché. Quand on voit que normalement c'est au client de payer pour qu'un prestataire effectue un devis, jamais l'inverse ^^
Compte supprimé

ViPHP
xTG
ViPHP | 7331 Messages

27 avr. 2011, 08:16

Pas toujours devlop78, j'ai l'an dernier bataillé pour résilier mon forfait internet chez Orange.
La première lettre AR n'a pas été prise en compte, j'ai reçu l'accusé non signé et sans date... (La faute à la poste, ou bien un arrangement avec le facteur qui sait...)
Bref comment faire avec un accusé non rempli ? Que la lettre est tout de même parvenue à destination ? A mon avis l'autre parti aura tout aussi vite fait d'accuser la poste de n'avoir jamais livré la lettre et d'avoir renvoyé par erreur un accusé vide...

Petit nouveau ! | 8 Messages

27 avr. 2011, 17:43

devlop78 : non j'ai bien reçu l'accusé depuis.

Mais bon je compte plus les manœuvres de la part des responsables du site, visant à donner à l’objet du contrat un rapport direct avec mon activité.

Ce qui est bien c'est que j'ai de quoi tout prouver. Déjà genre quand tu t'inscris tu reçois des invitations de la part de prestataires afin de réaliser leur projets. Ce qui n'est pas dit c'est que ces prestataires sont des employés de chez progonline... donc des offres fictives. Je suis en relation avec la Direction des Hauts-de-Seine pour examen. J'ai l'impression que ça va prendre un peu de temps mais bon..

Cordialement,

ViPHP
ViPHP | 2576 Messages

28 avr. 2011, 18:09

Bonjour,

Je travaille dans une société de service. Il nous arrive ainsi qu'à nos concurrents de recourir à des indépendants. Il n'y a jamais de paiement avant une mission. Ma société facture le client et reverse à l'indépendant une partie de la somme. Il faut bien sur compter 3 mois de délai...

Sur le principe, le fait de payer avant toutes missions me semble suspect.

Mammouth du PHP | 19653 Messages

28 avr. 2011, 18:29

Bonjour,

Je travaille dans une société de service. Il nous arrive ainsi qu'à nos concurrents de recourir à des indépendants. Il n'y a jamais de paiement avant une mission. Ma société facture le client et reverse à l'indépendant une partie de la somme. Il faut bien sur compter 3 mois de délai...

Sur le principe, le fait de payer avant toutes missions me semble suspect.
C'est le principe de la facturation à 90 jours, assez classique pour les entreprises même si ça peut être difficile à supporter pour un indépendant.

Ici, le problème est différent, surtout parce que la plupart des plateformes du type Progonline s'adressent à des petits clients, particuliers ou TPE dans une grande majorité de cas, pour des factures qui présentent de petits montants, rien de comparable avec des factures à 5 ou 6 chiffres d'une SSII.
De plus, le problème soulevé ici est que le prestataire doit payer pour accéder à des listes d'appels d'offres susceptibles de l'intéresser. Le client de son coté va payer sa prestation aussi, la plateforme touche des deux cotés et c'est à mon avis le point qui fatigue pas mal de monde, en particulier les prestataires qui tentent de se lancer et n'ont pas de grands talents commerciaux. Une plateforme du genre peut leur permettre de se créer un portefeuille de clientèle, théoriquement à moindre frais ce qui n'est pas tout à fait faux non plus puisque le prestataire n'a pas de démarches à effectuer autres que consulter des offres et y donner suite ou non : donc pas de déplacement, pas de démarchage, pas de service commercial, la plateforme se charge de trouver des clients, valables ou pas mais c'est une autre question. Et de toutes façons, ce sont là aussi des montants assez modestes (le service commercial est en quelque sorte mutualisé entre tous les prestataires abonnés à la plateforme) si on compare aux tarifs des SSII, donc le paiement à 90 jours est beaucoup plus difficile à envisager.

Notez que je ne défends pas Progonline d'une manière ou d'une autre, je n'émettrai pas d'autre avis que de dire qu'avant que je travaille avec une plateforme de ce type, il va falloir un cataclysme assez considérable dans ma vie. Et puis dans le principe théorique général, le modèle demeure intéressant. Reste la pratique et les manières qui peuvent ou non être discutable, je ne me ferai pas l'avocat de Progonline en la matière, le patron est tout de même un polytechnicien et n'a nul besoin de moi pour le faire lui-même ou le faire faire par un collaborateur :twisted:
Codez en pensant que celui qui maintiendra votre code est un psychopathe qui connait votre adresse :axe:

Mammouth du PHP | 1315 Messages

02 mai 2011, 23:05

Il est certain qu'il y a une réelle valeur ajoutée à ce type de service, c'est plutot la méthode qui est accusée. Il faudrait se méfier de tous ces trucs où l'on paie comme ça. Payer une commission est beaucoup plus logique. Après tout, le site qui fait le lien entre le client et les indépendants touchera toujours une comission quelque soit l'indépendant choisi par le client. S'il n'en reçoit pas, c'est parce qu'il n'a pas assez d'indépendants qualifiés. S'il n'a pas assez d'offre de clients, c'est parce qu'il n'a pas assez de clients. Dans les deux cas, c'est son boulot qui est remis en cause : s'ils faisaient correctement son boulot de lier des clients et des prestataires, il gagnerait forcément de l'argent au final. Au pire, il peut rendre la chose un peu plus sérieuse avec un abonnement supplémentaire par mois pour décourager les prestataires non sérieux. [...modéré...]
Compte supprimé

ViPHP
ViPHP | 2576 Messages

04 mai 2011, 11:26

Bonjour,

Ce que j'ai lu dans ce thread évoque pour moi les méthodes des marchands de liste dans l'immobilier. C'est pour ca que j'avais évoqué les SSII dont les pratiques me semble simple puisqu'il se rémunère sur les prestations et non pas sur de la fourniture d'information dont la pertinence peut être sujet à discussion.

La solution de la SSII n'est pas la panacée, car il y a le risque de faillite, sans parlé pour les sous-traitant d'une obligation de terminer leur contrat.

Sur le principe du travail en temps qu'indépendant, cela demande des qualités commerciales et il me semble qu'il vaut mieux éviter dans le cas contraire (ce que j'ai appliqué à mon cas).

Mammouth du PHP | 19653 Messages

04 mai 2011, 11:52

Sur le principe du travail en temps qu'indépendant, cela demande des qualités commerciales et il me semble qu'il vaut mieux éviter dans le cas contraire .
Tu soulèves à mon avis le cœur du problème.

Un indépendant a besoin de trouver des clients. Ça prend du temps, il faut faire du démarchage, se déplacer, négocier et être suffisamment convaincant pour aboutir à un contrat de prestation. Le temps passé là-dessus n'est pas consacré au réel métier du développeur indépendant et les résultats peuvent être très variables selon les individus.
L'idée de base des plateformes du type ProgOnline (mais ils ne sont pas les seuls), c'est justement de mutualiser un service commercial à plusieurs indépendants. Ça, c'est le principe fondamental de base. Restent ensuite les règles de mise en œuvre et selon la direction de la plateforme, ça peut être valable ou non. Pour ma part, je ne suis pas d'accord avec les principes de fonctionnement et le discours tenu chez ProgOnline et je l'ai fait savoir à son patron avec qui je suis en contact. Il sait aussi que pour que je le défende, il va lui falloir revoir en profondeur certains éléments que je trouve assez détestables et d'autres qui sont sujet à caution.

Mais le point crucial qu'il ne faut pas perdre de vue : si on souhaite utiliser un service mutualisé, c'est pour économiser du temps qu'on peut consacrer à son vrai travail de développeur. Si on ne le fait pas et qu'on cherche soi-même ses clients, ça va avoir un coût qui ne sera pas négligeable. Donc lorsque je lis qu'il n'est pas normal de devoir payer pour accéder à des informations telles que celles diffusées par une plateforme de mise en relation client/prestataire, je trouve que c'est oublier un peu vite que le démarchage auprès de la clientèle a un coût : pour quelle raison la plateforme devrait-elle l'assumer intégralement dans la mesure où c'est le prestataire qui fixe ses tarifs ? Or s'il fixe ses tarifs, il doit tenir compte de ces frais. Et c'est le grand danger de ces plateformes : certains oublient justement ces frais et fixent leur tarifs sur les seuls développements qu'ils effectuent et peuvent du coup présenter des prix que d'autres moins oublieux ne peuvent pas concurrencer. C'est de la concurrence certes, mais qu'on soit indépendant relié à une plateforme ou comme entreprise totalement indépendante, on fait face au même problème : les concurrents qui sabrent dans les prix parce qu'ils ne savent pas toujours bien compter.

Alors il faudrait pour certains envisager des idées alternatives à ces plateformes : le besoin reste le même, trouver des clients. Pourquoi ne pas se regrouper en petites coopératives ? À 20 ou 30 développeurs voire davantage, on peut peut-être embaucher un bon commercial et trouver des clients. On gère soi-même les règles et personne ne coupe personne, si un contrat est un peu gros on peut travailler à plusieurs en équipes, les autres coopérateur ne sont plus à considérer comme des concurrents alors que sur une plateforme, ce type d'association sera beaucoup plus compliquée à mettre en application. Mais une règle de base impérative pour que ça marche consistera à filtrer les entrées de nouveaux coopérateurs : pas n'importe quel comique qui vient de s'acheter un portable en supermarché et à part causer ne sait pas faire grand chose et à peine coder un « Hello world ». Enfin bon, on pourrait continuer, au chapitre des idées il y a matière à écrire des pages entières sans arriver au bout.
Codez en pensant que celui qui maintiendra votre code est un psychopathe qui connait votre adresse :axe: